1 louboutin pas cher,Réduction de 83% Christian Louboutin revisite le Crazy Horse Après la chanteuse Arielle Dombasle,louboutin pas cher la stripteaseuse Dita Von Teese ou encore l'actrice Clotilde Courau, c'est au tour de Christian Louboutin de collaborer avec le Crazy Horse. Rassurez-vous, le créateur de chaussures fran?ais n'a pas l'intention de monter sur scène en petite tenue! Selon le Women's Wear Daily, il a été recruté par le célèbre cabaret parisien pour mettre en scène quatre nouveaux tableaux du spectacle Désirs, créé l'année dernière par le chorégraphe Philippe Decouflé (à qui on doit notament les cérémonies des Jeux Olympiques d'Albertville de 1992) pour le 60e anniversaire de l'établissement fondé par Alain Bernardin en 1951. Christian Louboutin avait déjà créé des chaussures pour les danseuses du Crazy Horse -qui habituellement portent les talons vertigineux du chausseur Ernest- pour les spectacles Teasing, Rougir de désirs et Upside Down. Si vous voulez tenter votre chance, des auditions ont lieu au Crazy Horse tous les mercredis!. frous et talons Louboutin au Bal des débutantes 2012 L'H?tel de Crillon accueille chaque année depuis 1992 cette soirée où sont présentées vingt-cinq jeunes filles du Gottha et s'en suit un d?ner à l'issu duquel se tient le Bal qui cette année a été ouvert par Sylvester Stallone et sa fille Sophia-Rose. Lors de leurs essayages, les débutantes sont arrivées au palace parisien dans des voitures Renault Twizzy 100% électriques et étaient accueillies par des prétendants. Chaque jeune fille portait une robe Haute Couture de son choix et était parée de bijoux prêtés par la FD Gallery. Ici les jumelles japonaises de 21 ans, Miyuki et Ikué Uramuné, it-girls tokyo?tes toutes deux en Valentino. Cette 20ème édition du bal des débutantes a rassemblé cette année 25 jeunes filles agées de 16 à 21 ans et accueillait pour la première fois, une "deb" vietnamienne: Lan Vy Tran, 17 ans, dont l'arrière-grand oncle par alliance est le fondateur de la Croix Rouge, Henri Dunant, prix Nobel de la paix. Le Bal avait pour but de récolter des fonds pour l'association Enfants d'Asie, "En période de crise, ce bal peut appara?tre très singulier, mais la finalité est humanitaire, il ne faut pas l'oublier. C'est aussi une jolie occasion de célébrer des traditions qui font rêver beaucoup de jeunes filles et de participer ainsi au rayonnement de la France et de la haute couture", a estimé l'organisatrice Ophélie Renouard, envisageant d'exporter ce rendez-vous mondain en Chine et en Russie. Sponsor de la soirée, Christian Louboutin n'a pas hésité à poser en compagnie des jeunes filles qui avaient toutes chaussé ses créations. Christian Louboutin crée les chaussures de Cendrillon Perdrez-vous ces chaussures aux douze coups de minuit? Christian Louboutin va créer les mythiques souliers de Cendrillon,louboutin pas cher à l'occasion de la réédition du dessin animé de Disney en Blu-ray et DVD, cet hvier. "Cendrillon est aussi bien une ic?ne du monde de la chaussure qu'une légende du monde imaginaire", a déclaré le chausseur fran?ais au WWD. On ne sait pas encore si son interprétation des souliers de l'héro?ne du conte de Charles Perrault comportera ses fameuses semelles rouges caractéristiques, ni si elle sera bien composée de verre ou plut?t de vair, cette fourrure d'écureuil gris évoquée par Honoré de Blazac, en 1841. L'écrivain avait en effet mis en doute la composition des talons de la princesse, en affirmant que l'auteur du conte Cendrillon ou la Petite Pantoufle de verre avait fait une erreur d'orthographe. Christian Louboutin lancera fin 2013 sa ligne de produits de beauté "Il y a vingt ans,christian louboutin j'ai débuté ce qui me semblait alors une petite aventure,louboutin pas cher et qui est devenue une entreprise", a commenté Christian Louboutin, cité dans le communiqué. "Me lancer dans la beauté est un prolongement naturel pour quelqu'un comme moi qui aime donner du pouvoir aux femmes, et créer de la beauté me semble être une étape naturelle à franchir", a ajouté le chausseur des stars, connu internationalement pour les semelles rouges de ses modèles. "Nous sommes ravis de collaborer avec Christian Louboutin et d'appliquer au monde de la beauté sa vision créative connue dans le monde entier", a commenté de son c?té Robin Burns, président et cofondateur de la société new-yorkaise Batallure. "Porter une paire de Louboutin transforme une femme et Christian va apporter cette même qualité de transformation aux femmes à travers ses produits de beauté", a-t-il ajouté. Les premiers produits de beauté signés Christian Louboutin sont attendus pour fin 2013, est-il précisé. Aucun détail n'est donné sur les produits - maquillage, soins, parfum - que pourrait proposer la gamme. La maison Christian Louboutin a été fondée à Paris en 1991 et compte aujourd'hui une cinquantaine de points de vente dans le monde. Le prix d'une paire de Louboutin varie entre 300 et plusieurs milliers d'euros. La société Batallure Beauty,christian louboutin fondée en 2006,louboutin pas cher s'occupe du développement marketing de produits beauté pour des marques telles Abercrombie Fitch, Sephora ou encore Macy's. Un autre chausseur, la griffe Jimmy Choo avait lancé en 2011 son premier parfum, avec l'appui du groupe fran?ais Interparfums, dont c'est aujourd'hui l'une des grandes réussites.. Louboutin partage ses semelles rouges avec YSL Les semelles rouges sont-elles l'apanage de Louboutin? Presque. La justice américaine a effectivement reconnu,christian louboutin pas cher ce mercredi 5 septembre 2012, le droit à Christian Louboutin de déposer ses fameuses semelles rouges comme image de marque. Le jugement lui "autorise la protection de la marque pour des chaussures d'une couleur contrastant avec des semelles rouges". Le chausseur de luxe fran?ais était opposé, en procès en appel, à Yves Saint Laurent,louboutin qu'il accusait de plagiat. En première instance, un juge avait estimé au contraire que Louboutin, mondialement connu pour ses semelles écarlates, ne pouvait empêcher son concurrent de faire la même chose. Yves Saint Laurent peut tout de même commercialiser des chaussures rouges à semelles rougesDe son c?té, PPR (Pinault-Printemps-Redoute) a estimé, après l'audience, avoir "gagné ce procès" car la décision autorise tout de même Yves Saint Laurent à commercialiser des chaussures rouges à semelles rouges. Dans un communiqué, la maison Saint Laurent s'est déclarée "extrêmement hereuse" que "l'issue de cette procédure lui donne entièrement raison". "Ce que le juge a dit aujourd'hui,christian louboutin pas cher c'est qu'YSL avait parfaitement le droit d'utiliser des chaussures rouges à semelles rouges, mais que Louboutin aurait parfaitement le droit s'il le souhaitait de déposer la marque des chaussures à semelle rouge mais avec un contraste, avec le reste de la chaussure d'une autre couleur", a déclaré un porte-parole du groupe. En 2009, le créateur belge Martin Margiela avait dessiné les escarpins en verre 00:00, vendus en édition limitée à 24 exemplaires, pour 1 229 euros l'unité (soit 2458 la paire). Christian Louboutin fait ses débuts au Crazy Horse Le Crazy Horse a choisi de collaborer avec Christian Louboutin pour son nouveau spectacle Feu,louboutin qui a débuté ce lundi 5 mars et se poursuivra jusqu'au 31 mai prochain. Le show, élaboré avec l'aide de la danseuse Patricia Folly, est composé de quatres tableaux mis en musique par le réalisateur David Lynch et le rappeur Swizz Beatz. Les univers de scène abordent des thèmes variés allant du hip-hop aux peintures de grands ma?tres. Si les corps sont mis en valeur dans des costumes griffés Mark Fast, les pieds des danseuses sont perchés sur de hauts talons signés de la main du chausseur fran?ais, qui a fait particulièrement attention à la cambrure des pieds des danseuses, issues pour la plupart des ballets classiques. Dans une interview donnée au WWD, Christian Louboutin révèle l'importance de la lumière dans un tel spectacle où il faut veiller à ce que chaque escarpin soit mis en valeur dans le moindre détail. Il faut également faire attention aux talons -de 12 cm- qui à défaut de se briser sous la pression des pas, doivent être changés tous les trois jours. Le designer avoue être passioné par le monde du cabaret. Les danseuses des superproductions Bollywood et des carnavals de Rio l'émerveillent et l'inspirent. Il s'apprêterait même à lancer un spectacle avec le Royal Ballet de Londres. Jeux de pieds, jeux de vilainsLe spectacle érotique du Crazy Horse laisse place à des scènes improbables, comme dans Spoutnik où les pieds ne sont entourés que d'un talon ou encore dans Legmania, où une forêt de jambes gainées de noir montrent à leur bout des chaussures géantes. D'autres scènes sont, elles, plus controversées: avec La Pénitente, Christian Louboutin joue la carte de la provocation, dans l'esprit du fondateur du cabaret parisien, Alain Bernardin, qui s'est donné la mort en 1994. Apparaissant en robe de bure et interrogeant un crane humain, la danseuse en bottes à talons aiguilles s'effeuille avant d'enjamber de manière très explicite un prie-dieu, tandis que des croix chrétiennes sont projetées à l'infini sur son corps dénudé. De quoi fêter les 20 ans de la semelle rouge en beauté et faire oublier le conflit d'intérêt qui oppose depuis quelques mois le créateur à Yves Saint Laurent. Du 5 mars au 31 mai 2012, du dimanche au vendredi: 20h15-22h45 et le samedi: 19h00, 21h30 et 23h45. Lieu: 12 avenue George V, 75008 Paris. Réservations: Champagne-Spectacle de 85 à 165 euros, D?ner-Spectacle de 180 à 215 euros. Louboutin débouté face à Saint Laurent aux Etats Christian Louboutin, dont les escarpins ont été portés par plus d'une célébrité,louboutin a intenté un procès au tribunal fédéral de Manhattan contre son rival Yves Saint Laurent, qu'il accuse de copier ce qu'il considère comme sa signature, à savoir des chaussures à talons aux semelles extérieures en vernis rouge. Le juge Victor Marrero a déclaré qu'accepter la demande de Louboutin de protéger les semelles rouges comme marque déposée pourrait entra?ner des "guerres de créateurs". "Si Louboutin est propriétaire du rouge vif pour l'extérieur des semelles de chaussures à talons pour femmes, un autre créateur peut à son tour réclamer l'usage exclusif d'une autre nuance de rouge", a-t-il dit. Selon le juge, Louboutin vend 240.000 paires de chaussures par an aux Etats-Unis, pour un chiffre d'affaires attendu de 135 millions de dollars en 2011. l'homme aux semelles rouges L'exposition - 1er mai au 9 juillet - montre de nombreuses créations de "l'homme aux semelles rouges" sur un long ruban de 17 mètres de long imitant la fameuse semelle écarlate. Paillettes et plumes reflètent la fascination du créateur pour le show-biz. Un hologramme d'un talon aiguille, le fameux "stiletto" se change magiquement en silhouette de femme, la star du strip-tease Dita von Teese. Louboutin, féru de spectacle dès l'age de 13 ans, a montré récemment cette facette de sa personnalité en mettant en scène un spectacle de la revue du Crazy Horse à Paris. "J'ai été élevé dans un environnement très féminin", a-t-il expliqué lundi lors de la conférence de presse de lancement de l'exposition londonienne. "J'avais trois soeurs, et un père qui était à peine présent". Le créateur,christian louboutin pas cher aujourd'hui agé de 49 ans, dit avoir grandi "dans l'amour et le respect des femmes". Même s'il admet aisément que leur confort n'est pas sa première préoccupation. Pour autant, il tente de faire ses stilettos "aussi confortable que possible pour ce type de chaussure", parce qu'une femme qui souffre "n'a pas un joli sourire". Confortables ou pas, ses vertigineux modèles ont séduit aussi bien l'actrice Gwyneth Paltrow que Victoria Beckham, styliste et épouse du footballeur David Beckham. L'exposition montre de nombreux modèles, dont certains à la loupe, retrace le processus de création et de fabrication et reproduit l'atelier de l'artiste, y compris le trapèze où il aime à se suspendre. Une salle expose des modèles inspirés du voyage, avec une chaussure bordée de fourrure "Oulan Bator" d'après la capitale de Mongolie, et des talons aiguilles en soie de Chine. La marque a ouvert une filiale à Pékin l'an dernier, et est "très populaire en Chine, où le rouge est synonyme de chance", souligne Nell Trotter, en charge de la communication de Louboutin. Christian Louboutin poursuit la marque Yves Saint Laurent (groupe PPR) pour "concurrence déloyale" et "violation de marque commerciale", après avoir vu appara?tre dans les boutiques de son rival à Manhattan des chaussures pour femmes aux semelles rouges.